Constellations : Plus jamais petite
RÉSULTATS
1/1
Ma recherche
Titre : Plus jamais petite

Roman psychologique

Plus jamais petite

Vidal, Séverine (1969-)



Oskar,©2010. Coll. Junior, 55 p.
Première parution 2010.

Dewey 848, CONST 43578, SDM B032028, Jeunesse

ISBN
 
 
Édition papier : 9782350006215
PréscolairePrimaireSecondaire
4ans
5ans
1re
2e
3e
4e
5e
6e
1re
2e
3e
4e
5e


Vous avez ajouté ce livre avec succès.

Indices

CONST FLS ILSS-P ILSS-S CL
6

 

Chapitre thématique

Surmonter des difficultés

Pistes d'exploration

Mettre en scène

Lire certains extraits à voix haute pour mettre en valeur la proximité entre le style du texte et la langue parlée, mais aussi la puissance des émotions qui s’y expriment.

Découvrir les richesses du texte

Identifier les gens, les idées et les événements dans lesquels Lucie trouve la force de surmonter les épreuves que sont les siennes. Établir des liens avec sa propre expérience.

Mots-clés

Roman psychologique, abus et agressions sexuelles, épreuves, maturité exigée (livre), narration au « je », narration au « tu », récits (retours en arrière), relations pères-filles, rencontres, situation dramatique, souffrance, souvenirs, textes intimistes

Commentaire descriptif

Devant la prison où elle doit rencontrer son père, Lucie repense aux évènements qui ont brisé son enfance. Elle se souvient des abus sexuels dont elle a été victime dès l’âge de onze ans, tout comme de la lourdeur de ses secrets qu’elle consignait dans son journal intime. Elle se rappelle sa souffrance, mais aussi l’importance de l’amitié et de l’amour véritables dans la traversée de ses épreuves. Il y eu aussi ce procès, à la suite duquel son père a été incarcéré pour plusieurs années. À quinze ans, Lucie va à la rencontre de ce père pour tenter de s’en libérer définitivement. Ce roman psychologique, aussi bref que troublant, aborde de façon réaliste et sensible le thème de l’inceste. Racontant son histoire au « je », l’adolescente s’adresse directement à son père, un procédé narratif qui a pour effet d’accroître l’effet dramatique du récit. Avec plusieurs retours en arrière, Lucie retrace son expérience qui dévoile lentement, pudiquement, les évènements dont elle a été victime. L’histoire met bien en évidence le long et difficile processus de guérison des victimes d’abus sexuels. Écrit avec des mots justes et une syntaxe qui évoque l’oralité, le texte exprime habilement les pensées de la jeune héroïne, une adolescente fragilisée, mais courageuse.


Envoyer le lien de ce titre par courriel.

Envoyer un lien par courriel
* Caractères à reproduire :
 
 

 

Si vous préférez simplement copier-coller le lien pour votre propre usage, cliquez avec le bouton droit sur ce lien, et choisissez « Copier le raccourci» ou «copier l'adresse du lien ».

* Vous pouvez acheminer ce lien à plusieurs destinataires en séparant les adresses courriel par des virgules.

Tous le livres