Constellations : L'homme au violon
RÉSULTATS
1/1
Ma recherche
Titre : L'homme au violon

Album

L'homme au violon

Stinson, Kathy (1952-)


Illustré par Dusan Petricic. Traduit de l'anglais (Canada) par Élisabeth Duval.
Kaléidoscope,©2015.27 p.
Première parution 2013.

Dewey C818, CONST 49350, SDM B528094, Jeunesse

ISBN
 
 
Édition papier : 9782877678599
PréscolairePrimaireSecondaire
4ans
5ans
1re
2e
3e
4e
5e
6e
1re
2e
3e
4e
5e


Vous avez ajouté ce livre avec succès.

Indices

CONST FLS ILSS-P ILSS-S CL
3 3.2 4 4+

 

Lecture dans toutes les disciplines

P1P2

 

Chapitre thématique

Faire place à l'inspiration

Pistes d'exploration

Échanger

Échanger sur l'importance de l'imagination et de la curiosité pour demeurer ouvert sur le monde et sa beauté. Enrichir l'échange par des exemples tirés de son expérience ou d'autres livres, comme Les fleurs poussent aussi sur les trottoirs.

Discuter

Discuter de l’idée, formulée par Joshua Bell dans la préface, selon laquelle le monde serait meilleur si la sensibilité musicale était davantage valorisée.

Regrouper livres et produits culturels

S’inspirer du livre pour se laisser transporter par des pièces de musique inspirantes. Mettre par écrit les émotions et les réflexions suscitées.

Mots-clés

Album, contemplation, enfance, musiciens et musiciennes, musique, violon

Commentaire descriptif

Ce jour-là, le jeune Dylan croise un homme qui joue du violon dans le métro. Fasciné par les sons merveilleux qui sortent de l’instrument, Dylan voudrait s’arrêter pour écouter le musicien, mais sa mère refuse. Le soir venu, alors qu’il est de retour chez lui, Dylan entend à la radio la musique du violoniste du métro. En effet, le commentateur annonce que le grand Joshua Bell a joué du violon dans le métro le jour même et que bien peu de gens se sont arrêtés pour l’écouter. Repentante, la mère de Dylan décide alors de prendre le temps d’écouter la musique et de danser avec Dylan dans le salon. Inspirée d’une histoire vraie, cet album est un hommage rendu à la musique et à l’enfance. Comme le mentionne le violoniste Joshua Bell dans la préface du livre, ce sont surtout des enfants qui, ce jour-là, ont été interpellés par sa musique. Le texte évoque bien cette sensibilité enfantine par l’entremise des effets enivrants de la musique sur tous les sens du garçon. Il en va de même pour les illustrations de l’album, où les couleurs sont uniquement réservées aux sonorités ondoyantes de la musique et aux personnages qui y sont sensibles. Les couleurs de la musique sont placées en opposition aux traits noirs et grinçants symbolisant les bruits ambiants.


Envoyer le lien de ce titre par courriel.

Envoyer un lien par courriel
* Caractères à reproduire :
 
 

 

Si vous préférez simplement copier-coller le lien pour votre propre usage, cliquez avec le bouton droit sur ce lien, et choisissez « Copier le raccourci» ou «copier l'adresse du lien ».

* Vous pouvez acheminer ce lien à plusieurs destinataires en séparant les adresses courriel par des virgules.

Tous le livres